Vous avez une question sur la retraite ? La Caisse d’Epargne vous répond.

Epargne, complément de revenus, rachat de trimestres... Posez-nous toutes vos questions sur la retraite ou découvrez les 100 questions incontournables de la retraite.

Déjà 167 questions

Lire la charte d’utilisation
300

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais :

Les données personnelles vous concernant ainsi recueillies sont nécessaires pour le traitement de votre question. Elles ne seront pas conservées au-delà de cette action. En savoir +

*champs obligatoires

Vous devez entrer votre question

Votre question est trop longue

Vous n'avez pas saisi votre nom

Vous n'avez pas saisi votre prénom

Vous n'avez pas saisi votre adresse email

Votre adresse email est incorrecte

Les données personnelles vous concernant ainsi recueillies sont nécessaires pour le traitement de votre question. Elles ne seront pas conservées au-delà de cette action. En savoir +

Envoyer
OK
Les questions les + votées La retraite en 100 questions
Découvrez ci-dessous la (les) réponse(s) à votre question. Si celle(s)-ci ne réponde(nt) pas à votre interrogation, envoyez-nous votre demande en remplissant le formulaire prévu à cet effet.
Aucun résultat, ne correspond à votre recherche, posez directement votre question en remplissant le formulaire prévu à cet effet ou consultez les autres questions ci-dessous :

Question 88

Catégorie : Comprendre ma retraite

30/10/2014

Existe-t-il un montant minimum de retraite ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Sous conditions de ressources et dès 65 ans (sauf retraite anticipée ou invalidité), vous pouvez prétendre à un minimum de pension de retraite : l'ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Agées). Le montant maximum, pour une personne seule, est aujourd'hui de 9503,89 €/an. Il peut être réduit selon le niveau de ressources. Au-delà de 9503,89 €, il n'y a aucun versement. Un minimum de retraite peut aussi vous être alloué par les régimes de base, si vous avez cotisé sur de petits salaires pendant au moins 120 trimestres. C'est le « minimum contributif », pour les personnes ayant travaillé dans le secteur privé, et le « minimum garanti », pour les fonctionnaires. Attention, vous devez bénéficier d'une retraite à taux plein et avoir liquidé toutes vos retraites de base et complémentaires. Le montant total des pensions de retraites (bases et complémentaires) ne doit pas dépasser 1120 €. Le montant du minimum contributif est fixé à 7547,96 €/an (soit 629 €/mois).

Question 15

Catégorie : Produit financier

30/10/2014

Quels sont les avantages d'un plan épargne entreprise par rapport à l'assurance vie ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Chacune de ses deux formes d'épargne a ses avantages et ses contraintes. Elles sont déjà différentes du fait que le PEE (Plan d'Epargne Entreprise) est souscrit collectivement dans le cadre d'une activité salariée, alors que l'assurance vie découle d'une démarche individuelle, et peut se souscrire quel que soit le statut professionnel. Le PEE a de jolis atouts : il est souvent abondé par l'entreprise, et par rapport à l'assurance vie, les frais de gestion sont souvent pris en charge par l'employeur. Enfin, les sommes versées sur le PEE sont exonérées de l'impôt sur le revenu à condition d'être maintenues dans la PEE selon la règlementation en vigueur. Il en est de même pour les revenus des titres qui composent ce PEE s'ils sont réemployés dans le PEE et grevés de la même indisponibilité que les titres eux-mêmes. Cependant, contrairement à l'assurance vie, les fonds sont bloqués (ils peuvent être débloqués sous conditions).

catherine.l

Catégorie : Comprendre ma retraite

09/12/2014

Je suis née en 1960, j'ai 2 enfants et je travaille depuis l'âge de 17 ans. Ayant eu quelques périodes de chômage, à quel âge puis-je prétendre à la retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Afin d'avoir une estimation de votre âge de départ à la retraite, je vous invite à vous rendre sur notre Simulateur Epargne Retraite Caisse d'Epargne. Vous pourrez alors à l'aide de l'option "Reconstituez votre parcours professionnel" compléter votre parcours afin d'y préciser vos périodes de chômage, ainsi que le nombre d'enfants.

christian.q

Catégorie : Comprendre ma retraite

30/12/2014

Né en 1959 j'ai commencé à travailler à 17 ans j'ai 9 trimestres avant mes 20 ans à quel âge je vais pouvoir partir en retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Vous pouvez évaluer votre âge de départ à la retraite grâce à notre simulateur Epargne Retraite. Il vous suffit de reconstituer votre parcours professionnel (dates d'emploi (comme votre premier emploi à l'âge de 17 ans), salaires etc.) afin d'avoir une estimation précise.

lucienne.c

Catégorie : Comprendre ma retraite

06/12/2014

Je suis née en 1964 et j'ai 2 enfants. Je travaille depuis 1983 avec des interruptions de fin de contrat, enchainant le chômage. Aujourd'hui j'ai un travail fixe, je veux savoir si les enfant sont pris en compte pour les trimestres et comment calculer ? A quel âge je peux partir a la retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Les enfants rentrent bien en compte dans le calcul de votre retraite. Afin de calculer le montant et votre âge de départ éventuel à la retraite, rien de plus simple, il suffit de vous rendre sur notre Simulateur Epargne Retraite. N'hésitez pas à sélectionner l'option "Reconstituer votre parcours professionnel" afin d'obtenir une estimation plus précise en fonction des critères précisés.

NICOLE.L

Catégorie : Assurance vie

08/03/2015

Les versements effectués sur un contrat d'assurance vie souscrit depuis plus de 8 ans peuvent-ils être repris en cas de coup dur, sans être pénalisé fiscalement ? Ou vaut-il mieux alimenter des comptes livrets épargne logement ou développement durable sur lesquels les retraits sont libres ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

L'assurance vie est un bon placement dans le sens où le capital reste disponible. Si vous avez subitement besoin des fonds, vous pouvez retirer votre capital de l'assurance vie à tout moment (sous réserve d'application d'une fiscalité spécifique). Après 8 ans, vos plus-values sont, dans la limite d'un plafond, exonérées d'impôt sur le revenu en cas de prélèvement forfaitaire libératoire (hors prélèvements sociaux). L'assurance vie est donc un placement polyvalent et souple car vous pouvez à tout moment choisir de récupérer le capital, racheter partiellement une partie, prévoir des sorties programmées ou le laisser évoluer pour le percevoir plus tard sous forme de rente ou de rachats programmés.

Question 47

Catégorie : Assurance vie

30/10/2014

Quelle est la fiscalisation de mon contrat d'assurance vie ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Le régime fiscal de votre assurance vie, quand vous décidez d'en racheter tout ou partie, varie selon la date de souscription de votre contrat. En cas de rachat ou dénouement avant 8 ans, les produits de votre assurance vie sont soumis à l'impôt sur le revenu au barème progressif (sauf exceptions). Vous avez l'opportunité d'opter pour l'application d'un prélèvement libératoire dans les conditions suivantes : 35 % lorsque la durée du contrat est inférieure à 4 ans. 15 % lorsque la durée du contrat est supérieure ou égale à 4 ans. Si vous attendez 8 ans, vous bénéficiez d'un abattement annuel : 4 600 € si vous êtes célibataire. 9 200 €, si votre couple est soumis à une imposition commune. Les produits de votre contrat d'assurance vie ne seront soumis à l'impôt sur le revenu que sur la fraction qui excède cette somme et pourront bénéficier, sur option de votre part, d'un prélèvement libératoire au taux réduit de 7,5 %. Sinon, le barème progressif de l'impôt sur le revenu s'appliquera.

Question 92

Catégorie : Comprendre ma retraite

30/10/2014

J'ai cotisé à plusieurs régimes de retraite au cours de ma carrière : comment sera calculée ma pension de retraite ? Qui me la versera ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Si vous avez cotisé auprès de plusieurs régimes alignés (régime général, régime agricole et régime des commerçants et artisans), sollicitez la caisse d'un seul de ces régimes, qui contactera les autres. Attention : si vous avez fait carrière dans le secteur public et dans le secteur privé, il faudra procéder aux « liquidations ». Chaque caisse calculera vos droits chez elle et paiera sa part. Ce système vaut aussi pour les régimes complémentaires (Agirc et Arrco). Si vous avez dépendu de régimes spéciaux, il vous faudra contacter chacune de ces caisses pour obtenir vos différentes pensions. La loi vient de changer et sera applicable en 2015 et ne rentrera en vigueur qu'en 2017. On connaitra alors les modes de partage entre les différentes Caisses et les règles de prorata. Elle aura des incidences pour les travailleurs dépendant des régimes alignés : leur pension de retraite sera calculée comme s'ils n'avaient dépendu que d'un seul régime.

rania.H

Catégorie : Comprendre ma retraite

24/12/2014

Née en 1975 j'ai commencé à travailler en mars 2000 et depuis décembre 2000 je travaille de nuit. A quel âge aurai-je ma retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Vous pouvez évaluer votre âge de départ à la retraite grâce à notre simulateur Epargne Retraite. Il vous suffit de reconstituer votre parcours professionnel (dates d'emploi, salaires etc.) afin d'avoir une estimation précise !

Question 95

Catégorie : Comprendre ma retraite

30/10/2014

Comment percevoir une pension de réversion ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

La pension de réversion peut vous être versée lorsque votre conjoint ou ex-conjoint décède. Il faut donc être marié ou l'avoir été. Notez que le PACS et le concubinage ne donnent pas droit à la réversion. Dans le cadre du régime général, le taux de la retraite de la personne décédée qui vous est versé est de 54 %. Pour cela, il faut justifier de vos conditions de ressources et avoir au moins 55 ans. Dans le régime général, le remariage n'empêche pas la réversion de la pension de base. C'est un peu plus compliqué pour les régimes complémentaires (Agirc et Arrco). Le taux qui vous sera versé représente 60 % des points acquis par le conjoint décédé. Cette pension est versée sans conditions de ressources mais l'âge auquel vous pouvez y prétendre diffère entre les deux caisses : il est de 55 ans pour l'Arrco, et de 60 ans pour l'Agirc. Enfin, cette condition d'âge ne s'applique pas si vous êtes invalide ou avez au moins deux enfants à charge.

Keline.K

Catégorie : Comprendre ma retraite

28/01/2015

J'ai 138 trimestres, en sachant que le RSA n'est pas pris en compte...de combien sera ma retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Bonjour, afin d'obtenir une estimation de votre retraite, nous mettons à votre disposition notre Simulateur Epargne Retraite. Vous pourrez alors renseigner tous les détails liés à votre carrière professionnelle (dates d'embauches, durée de contrat de travail etc.) afin d'obtenir une estimation globale. Pour des informations plus précises, n'hésitez pas à vous rapprocher de votre caisse de retraite.

Question 94

Catégorie : Comprendre ma retraite

30/10/2014

Trimestres assimilés, cotisés, validés…? Quelle différence ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Ces notions sont importantes : c'est la base sur laquelle on s'appuiera pour déterminer la retraite à laquelle vous avez droit. Pour une à taux plein, vous devez cotiser un certain nombre de trimestres en fonction de votre année de naissance : c'est la durée d'assurance. Elle est déterminée par le nombre de trimestres validés auprès de votre caisse de retraite. Pour obtenir le nombre de trimestres validés, on additionne les trimestres cotisés et les trimestres assimilés. Les trimestres cotisés sont ceux pour lesquels vous avez directement cotisé auprès de votre caisse de retraite Les trimestres assimilés vous sont attribués pour des raisons précises : maternité, congé de paternité, chômage, arrêt maladie, service militaire De plus, dans certains cas (départ à la retraite anticipé pour handicap ou carrière longue), il faut pouvoir justifier d'un certain nombre de trimestres cotisés sur le total de trimestres validés.

Samuel.R

Catégorie : Solution d'épargne

02/12/2014

Quelle est la meilleure combinaison de solution retraite entre le PERP, PEE, Assurance-vie, Perco, PEA, ... ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Tout dépend de ce que vous entendez par « meilleure ». Si vous recherchez la performance et êtes prêt à prendre des risques, il pourra vous être conseillé d'investir sur les marchés financiers ou le marché immobilier qui pourront être des solutions intéressantes. Si vous voulez privilégier la sécurité, les produits à capital garanti à l'échéance, tels que les fonds à capital garanti, l'épargne logement, les livrets ou certaines solutions que votre conseiller pourra vous proposer sont pus adaptés à vos besoins et profil. Si vous êtes salariés, vous pouvez épargner par le biais de votre entreprise, avec les plans d'épargne salariale comprenant le PEE (Plan d'Epargne Entreprise) et le PERCO (Plan d'Epargne Retraite Collective) ou PERCOI (Plan d'Epargne Retraite Collective Interentreprise). Par ailleurs les produits à fiscalité "avantageuse" présentent des atouts. A ce titre, le PEA, le PERP ou l'assurance vie pourront être des solutions intéressantes qui se complètent parfaitement.

Philippe.S

Catégorie : Comprendre ma retraite

31/12/2014

Diplômé Ingénieur en 1987, j'ai commencé a travailler en 1988, après avoir effectué le Service Militaire. Cette année " sous les drapeaux" compte-t-elle dans le décompte des droits à la retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

La durée de cotisation pour votre retraite comprend 3 types de périodes. Parmi ces 3 figurent les périodes assimilées : les moments non travaillés assimilés à des périodes d'assurance classiques (chômage, maladie, maternité, invalidité, accident du travail, congé de reclassement, service militaire, …). Le service militaire que vous avez effectué fait donc partie de ce type de période. Cependant, chaque cas est régi selon des règles bien spécifiques. Vous trouverez plus de précisions sur les différences existantes entre ces types de périodes à la question suivante : « Trimestres assimilés, cotisés, validées… ? Quelle différence ? ». Je vous invite à contacter votre caisse de retraite afin d'avoir plus d'informations à propos de la cotisation effectuée durant votre service militaire.

Lucienne Martine.D

Catégorie : Solution d'épargne

06/01/2015

J'ai souscrit un PERP de 30€ par mois depuis 2002. Je suis depuis le 01/9/2014 à la retraite de la fonction publique, mon épargne ne se monte qu'a 4.244 € ? Vu le petit montant, je souhaiterais toucher cette somme en 1 fois. J'en ai fait la demande en juillet 2014, y a-til des frais à déduire ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Le PERP est un placement à long terme, destiné à recevoir au moment de la retraite une rente viagère. Le capital est dit aliéné, en cas de décès, et ne peut donc être récupéré en dehors des dispositions légales. Lors de votre départ à la retraite, vous pouvez donc demander la clôture de votre PERP, cette condition entrant dans les dispositions légales afin de récupérer votre capital. N'hésitez pas à entrer en contact avec votre conseiller afin de faire le point et de connaître les détails de cette clôture suite à votre demande effectuée en juillet 2014, date antérieure à votre départ à la retraite.

Question 49

Catégorie : Maîtriser mon budget

24/10/2014

Existe-t-il un moment idéal pour commencer à épargner pour ma retraite ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Il faudrait idéalement commencer dès l'entrée dans la vie active, quitte à n'épargner que peu au départ. Vous pouvez par exemple commencer par des produits d'épargne logement qui permettent de mettre de l'argent de côté pour disposer d'un apport lors de votre achat immobilier. Plus vous avancerez dans votre vie, plus vos capacités d'épargne devraient évoluer, vous permettant de vous assurer une épargne retraite satisfaisante. Tenez compte aussi des possibilités qui vous sont offertes dans la sphère professionnelle pour épargner notamment via votre entreprise si vous êtes salarié, en profitant d'un Plan d'Epargne Entreprise (PEE) ou d'un Plan d'Epargne Retraite Collective (PERCO). Vous pourrez au moment de votre retraite en percevoir le fruit, sous forme de rente. Et si vous travaillez avec un statut autre que celui de salarié, de belles possibilités d'épargne existent : assurance vie, Plan d'Epargne Retraite Populaire (PERP) ou le contrat Loi Madelin.

Question 78

Catégorie : Comprendre ma retraite

24/10/2014

J'ai entendu parler d'une "retraite pour inaptitude au travail" ? Comment en bénéficier ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Cette disposition existe en effet, elle est prévue et réglementée. Vous pouvez prétendre à une retraite pour inaptitude au travail si vous êtes titulaire d'une pension d'invalidité, de l'allocation aux adultes handicapés ou de la carte d'invalidité de plus de 80 %. Un nouveau cas de figure est pris en compte : si vous êtes handicapé avec un taux d'incapacité permanente d'au moins 50 %. Dans ces cas de figure, vous aurez droit à l'âge légal de la retraite à une pension de retraite à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres travaillés. Si vous n'entrez pas dans ces cas de figure, il vous faut remplir un dossier médical auprès de votre caisse de retraite, visé par le médecin du travail ou votre médecin traitant. Votre cas sera tranché par un médecin conseil de votre caisse d'assurance retraite, qui validera ou pas votre demande. Nous vous conseillons de faire par ailleurs votre demande au moins 6 mois avant d'avoir atteint l'âge légal de la retraite

YVES.P

Catégorie : Comprendre ma retraite

01/12/2014

Ne en 1954, j'aurais suffisamment de trimestres pour partir en 2016 à l'âge légal de 62 . Mais je souhaite rester en activité jusqu'à la date butoir de 65 ans. Mon employeur (fonction publique) peut-il s'y opposer ? D'autre part, on me dit qu'en continuant au dela de l'âge légal j'aurais une décote?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Il existe des limites d'âges, propres à la fonction publique au-delà desquelles, vous pouvez être contraint de prendre votre retraite. Tout dépend de votre statut. Si vous relevez de la catégorie « active », autrement dit si vous exercez une profession particulière (hospitalière, pompier, douanes etc…, la limite d'âge est fixée par votre statut. Si vous êtes « sédentaire » la limite d'âge est de 65 ans. En 2016, vous pourriez partir à 66 ans et 7 mois (recul progressif de l'âge auquel on peut prendre sa retraite). Si vous êtes enseignant, votre employeur devra attendre la fin de l'année scolaire, même si l'âge limite est atteint avant la fin de l'année scolaire. Vous ne subirez pas de décote, mais vous allez au contraire bénéficier d'une surcote à l'identique du secteur privé : 1,25% de majoration par trimestre supplémentaire effectués.

Question 1

Catégorie : Maîtriser mon budget

23/10/2014

Comment maîtriser mon budget à la retraite ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Première solution possible : bien maîtriser son budget et prévoir sa retraite le plus tôt possible. Cela signifie que dès votre passage dans la vie active, à la perception de vos premiers salaires ou de vos premiers revenus si vous êtes sous un statut autre que salarié, commencez à envisager une forme d'épargne. Il est d'usage de dire qu'une épargne de 4 % environ pendant 40 ans permet d'obtenir un complément d'épargne retraite d'à peu près 20 %. Ce n'est pas négligeable et l'effort à fournir n'est relativement pas considérable selon votre situation. Evidemment, si vous commencez à épargner plus tard, l'effort à faire pour arriver à générer un complément retraite substantiel sera plus important. De plus, devenir propriétaire de son logement peut être une solution pour maîtriser son budget à la retraite. Cela permet en effet une fois à la retraite de diminuer les dépenses futures liées à votre logement en n'ayant plus de loyer à payer par exemple.

elisabeth .D

Catégorie : Comprendre ma retraite

03/11/2014

Combien de trimestres nécessaires pour partir à la retraite à taux plein ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Il faut d'abord faire le distinguo entre l'âge légal de départ à la retraite et l'âge de départ à la retraite à taux plein, qui n'est pas le même. En France, l'âge légal de départ à la retraite est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955 (60 ans pour les personnes nées avant le 2e semestre 1951). Ensuite, pour toucher une retraite pleine et entière, il faut remplir certaines conditions. Une possibilité est d'avoir cotisé le nombre de trimestres demandé. Pour une personne née en 1955, il faut 166 trimestres, et pour une personne née en 1973 ou après, 172 trimestres. L'autre possibilité de faire valoir ses droits à une retraite pleine et d'atteindre un âge donné : une personne née en 1955 ou après peut le faire à l'âge de 67 ans.

Question 2

Catégorie : Comprendre ma retraite

23/10/2014

Ma retraite, comment est-elle calculée ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Le calcul du montant de votre retraite est fonction du ou des régimes auxquels vous avez été assujetti durant votre vie active, selon votre activité ou vos activités professionnelles. Par exemple : vous êtes salarié et vous avez cotisé un nombre d'années suffisant, alors la pension de base représentera 50 % de votre revenu moyen, calculé à partir de vos 25 meilleures années. Ceci est une base auquel vont s'ajouter les revenus issus des régimes complémentaires. A noter : chaque régime a son propre mode de calcul pour la pension de retraite. Estimez le montant de votre retraite grâce à notre simulateur.

Question 56

Catégorie : Comprendre ma retraite

29/10/2014

Existe-t-il plusieurs options de rachat de trimestres ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Sachant que votre pension de retraite est calculée à partir d'une base et d'une retraite complémentaire, plusieurs options de rachat de trimestres s'offrent à vous : un rachat pour la retraite de base afin d'obtenir un taux plein à 50 %, un rachat pour le même taux plein de 50 % et compléter la durée d'assurance (toujours concernant la retraite de base) et un rachat pour la retraite complémentaire, à condition d'avoir déjà racheté des trimestres pour la retraite de base. Le rachat de trimestres est déductible de votre revenu imposable et peut bénéficier sous conditions de facilités de paiement. Il est régi par différentes règles, prenant en compte votre âge, vos revenus et l'option de rachat. La réforme des retraites de 2013 prévoit un coût de rachat différent en fonction du type de trimestre et la validation de certains trimestres de stages ou d'apprentissage.

Question 3

Catégorie : Solution d'épargne

23/10/2014

Quelles solutions d'épargne pour préparer ma retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Il y a de nombreuses solutions d'épargne individuelles ou collectives qui vous permettent, selon votre statut et en fonction de votre situation et de vos besoins, de vous constituer une épargne complémentaire en vue de la retraite. Si vous êtes salarié, vous pouvez épargner par le biais de votre entreprise, avec les plans d'épargne salariale comprenant le PEE (Plan d'Epargne Entreprise) et le PERCO (Plan d'Epargne Retraite Collective) ou PERCOI (Plan d'Epargne Retraite Collective Interentreprise). L'assurance vie et le PEA (Plan d'Epargne en Actions) peuvent être appropriés au financement de la retraite. Ils sont disponibles en sortie en capital ou sous forme de rente. Le PERP (Plan d'Epargne Retraite Populaire), le contrat Loi Madelin (pour les professionnels non salariés) et le contrat Loi Madelin agricole (pour les exploitants agricoles non-salariés) peuvent être également envisagés. Cette forme d'épargne vous revient à terme en rente viagère (versements garantis à vie).

Question 5

Catégorie : Solution d'épargne

23/10/2014

Quel est le meilleur placement pour ma retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Tout dépend de ce que vous entendez par « meilleur ». Si vous recherchez la performance et êtes prêt à prendre des risques, il pourra vous être conseillé d'investir sur les marchés financiers ou le marché immobilier qui pourront être solutions intéressantes. Si vous voulez privilégier la sécurité, les produits à capital garanti à l'échéance, tels que les fonds à capital garanti, l'épargne logement, les livrets ou certaines solutions que votre conseiller pourra vous proposer sont pus adaptés à vos besoins et profil. Par ailleurs les produits à fiscalité "avantageuse" présentent des atouts. A ce titre, le PEA, le PERP ou l'assurance vie pourront être des solutions intéressantes qui se complètent parfaitement. Ne les oubliez pas au moment de définir vos placements retraite avec votre conseiller !

Question 93

Catégorie : Comprendre ma retraite

30/10/2014

Surcote et décote retraite : de quoi s'agit-il ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Votre pension de retraite peut être plus importante si vous faites l'objet de majorations, appelées surcotes (maternité, éducation des enfants, 3 enfants ou plus, etc.). Votre pension est déterminée par votre salaire annuel moyen calculé en prenant en compte vos 25 meilleures années cotisées et aboutit à un taux maximum de 50 %. Vous pouvez le faire monter si vous continuez à exercer une activité au-delà de l'âge légal et si vous avez cotisé un nombre de trimestres suffisants. Cela vous donne des points de retraite supplémentaires. A contrario, vous pouvez souffrir de décotes si vous n'avez pas cotisé le nombre demandé de trimestres. Vous pouvez diminuer votre décote en rachetant des trimestres. Un conseil : ne racheter des trimestres que si l'on est sûr de souhaiter anticiper son départ en retraite. Sachez que le prix du rachat de trimestres varie en fonction de votre âge.

samy.l

Catégorie : Comprendre ma retraite

13/11/2014

Bonjour, mon âge de départ à la retraite à taux plein est 66 ans, je voudrais partir avant, dès 62 ans (âge minimum) comment faire ? Est-il possible de racheter des cotisations ?

Patrick Lelong

Journaliste expert retraite

Vous pouvez racheter des trimestres lorsque vous n'en n'avez pas cotisé suffisamment pour avoir droit à une pension de retraite à taux plein. Cette disposition vaut pour les départs à la retraite entre 62 ans – l'âge légal – et 67 ans – l'âge donnant droit automatiquement au taux plein. Vous pouvez être concerné si vous avez effectué un apprentissage avant 1972, de longues études ou si vous avez des années incomplètes (moins de 4 trimestres / an). Le rachat de trimestres est déductible de votre revenu imposable et peut bénéficier sous conditions de facilités de paiement. Il est régi par différentes règles, prenant en compte votre âge, vos revenus et l'option de rachat. La réforme des retraites de 2013 prévoit un coût de rachat différent en fonction du type de trimestre et la validation de certains trimestres de stages ou d'apprentissage. Découvrez toutes les options de rachat de trimestres.

Question 87

Catégorie : Solution d'épargne

30/10/2014

Quels sont les différents compléments de retraite à ma disposition ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Plusieurs solutions d'épargne existent pour se constituer un complément de retraite : PERP (Plan d'Epargne Retraite Populaire), PEA (Plan d'Epargne en Actions), Assurance Vie, mais aussi l'épargne logement, etc... chacune est à envisager en fonction de votre situation et de votre besoins. Votre conseiller saura vous accompagner. Spécifiques à certaines professions, le Loi Madelin et Loi Madelin Agricole sont d'intéressantes solutions individuelles d'épargne. N'oublions pas l'assurance vie, l'un des produits d'épargne préférés des Français : souple, polyvalente, fiscalement avantageuse. L'investissement locatif, en direct ou via des prises de parts dans des sociétés dédiées, peut aussi constituer une source de revenus intéressante. Enfin, le cumul emploi et retraite peut être une solution viable si vous envisagez de continuer une activité professionnelle au-delà de l'âge légal du départ en retraite, de même que la pension de réversion, si vous y avez droit.

Question 44

Catégorie : Solution d'épargne

24/10/2014

Comment puis-je générer le complément de revenus dont j'aurai besoin pour ma retraite ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Envisagez cette question d'un point de vue global : êtes-vous marié, sous quel régime ? Avez-vous des enfants ? A charge ? Quel est votre patrimoine immobilier (résidence principale, secondaire, investissements locatifs) ? Quels sont vos crédits ou investissements en cours ? Répondre à ces questions vous guidera vers le bon plan d'actions. Ce diagnostic vous aidera aussi à mieux définir vos objectifs : voulez-vous améliorer le rendement de vos investissements ou de votre patrimoine ? Ou plutôt gagner en confort de vie, quitte à entamer un peu votre capital ? A compter de là, plusieurs possibilités s'offrent à vous : vendre un bien immobilier pour récupérer des liquidités ; modifier votre régime matrimonial pour mieux protéger votre conjoint ; réaliser des investissements dans des biens ou vie des placements pour transmettre un patrimoine à vos enfants ; récupérer le capital d'un placement en actions pour le réinvestir sur un autre support.

maamar.e

Catégorie : Comprendre ma retraite

05/12/2014

Né en 1958 , j'ai commencé en 1976 et je voudrais partir à 60 ans carrière longue. Mais il me manque 4 trimestres car pendant 3 ans, je n'ai pas fait assez de chiffre d'affaire. Possibilité de rachat pour avoir mes 167 trimestres et partir à mes 60 ans ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Vous trouverez les réponses à vos questions dans les rubriques suivantes : "Qu'est-ce que le rachat de trimestres"et "Existe-t-il plusieurs options de rachat de trimestres ?" concernant la possibilité de racheter des trimestres afin de bénéficier d'un départ à la retraite en ayant acquis le nombre nécessaire de trimestres, ainsi que dans la rubrique "Ayant commencé à travailler jeune, j'aimerais prendre une retraite anticipée. Est-ce possible ?" à propos de la carrière longue. Si vous souhaitez des conseils plus personnalisés, n'hésitez pas à entrer en contact directement avec votre conseiller.

dolores.B

Catégorie : Produit financier

23/12/2014

Je pars à la retraite en décembre 2015. Actuellement, le remboursement de mes prêts (uniquement à la caisse d'épargne) est égal à 30% de mon salaire, à ma retraite il sera égal à 50%. Comment revenir à 30% d'autant plus que ma retraite sera faible ?

La Caisse d'Epargne

vous répond

Bonjour, afin de vous apporter une réponse plus détaillée, je vous invite à prendre contact directement avec votre conseiller Caisse d'Epargne. En charge de votre dossier personnel, celui-ci saura faire le point avec vous, notamment à propos de votre prêt, son échéance et les mensualités (en vue de votre passage prochain à la retraite).